fbpx

Augmentez vos profits avant de sauver la planète


En lisant cet article jusqu’à la fin, vous allez découvrir:

  • Pourquoi il est important d’avoir un impact durable avec votre entreprise grâce à la méthode du “Jeu infini”, et ce, AVANT d’essayer de sauver le reste de la planète.
  • Comment votre rôle est clé dans la transformation numérique de votre entreprise, peu importe votre titre.
  • Par où commencer.

 

Premièrement: La planète va mal et sans la planète, il n’y a pas de profits.

2020 sera une année qu’on n’oubliera pas de sitôt. Bien que les médias n’en parlent pas, cela ne changera pas le fait que d’autres enjeux importants ne se produisent pas en même temps. Puisqu’ils ne nous informent que de l’actualité, voici ce que vous avez peut-être manqué : depuis le début de juillet 2020, on a constaté que l’on vit la pire année d’une décennie en termes d’hectares perdus à cause des incendies de forêt dans le monde. Au Québec, depuis janvier 2020, près de 61 300 hectares de forêt ont été détruits. [1]

 

Deuxièmement: Chaque entreprise veut aider l’environnement tout en économisant de l’argent et en augmentant l’efficacité, mais…

Depuis 1990, on estime que 420 millions d’hectares de forêt ont été perdus. La déforestation et la dégradation des forêts continuent d’avoir lieu à des rythmes alarmants, ce qui contribue de manière significative à la perte continuelle de la biodiversité.

Nous essayons tous de ne pas utiliser le papier dans notre quotidien pour de bonnes raisons: Les pâtes et papiers sont le troisième plus grand pollueur industriel pour l’air, l’eau et la terre, et ce, aux États-Unis seulement. Ces études montrent que cette industrie génère plus de 100 millions de kg de pollution toxique chaque année. [4]

 

Finalement, mettez votre masque avant d’assister les autres.

Chaque fois que vous voyagez par avion, vous entendez les agents de bord partager une certaine variation de la règle du masque à oxygène : “Si la cabine perd de la pression, les masques à oxygène tomberont du plafond. S’il vous plaît, placez le masque sur votre bouche et votre nez avant d’aider les autres.”
Ça commence donc avec vous-même.

oxygen mask - first before saving others

Pour réussir à aider la planète, il faut d’abord réussir à faire l’ajustement de nos habitudes les plus simples. En réduisant l’utilisation du papier, cela va vous ouvrir les yeux envers des processus entièrement numériques, sans compter vos gains en temps ou en rentabilité.

Par exemple :

● Vous n’allez plus faire d’erreurs de retranscriptions.
● Vous n’allez jamais oublier un document imprimé dans la maison ou dans l’auto.
● Vous allez partager votre travail avec vos collègues ou vos clients instantanément.
● Vous allez avoir accès à une base de données facile à analyser pour prendre de meilleures décisions en affaire.
● Vous allez être capable de faire des mises à jour de formulaires à votre équipe sur le terrain ou améliorer un flux de travail sans contact humain ou sans vous déplacer.

 

Mais comment gagner dans un “jeu” qui ne se termine pas?

Dans le nouveau livre “The Infinite Game” de Simon Sinek (le leader du mouvement “Commencer par le Pourquoi”), il nous fait redécouvrir qu’il existe deux types de jeux : fini et infini.

simonsinek-760x427

Un jeu « fini » est défini par ses joueurs connus, des règles fixes et un objectif convenu.
Comme le hockey par exemple. Nous nous entendons tous qu’à la fin du jeu, l’équipe qui aura marqué plus de buts gagnera la partie. Mise à part pendant les prolongations, personne ne dit: jouons encore une autre période pour que notre équipe ait la chance de se reprendre. Ça ne fonctionne pas comme ça.

Un jeu « infini » est défini par des joueurs connus et inconnus. Les règles sont modifiables et l’objectif est de garder le jeu en jeu, soit de perpétuer le jeu.

 

the infinite game book - by simon sinek - start with whyEn affaires, nous sommes dans un jeu infini.

Lorsque vous opposez un joueur d’un jeu fini à un joueur fini, le jeu est stable. En affaires, nous sommes dans un jeu infini, car les règles évoluent. Certains joueurs sont connus, mais d’autres peuvent arriver pendant que certains partent et personne ne peut vraiment gagner le jeu en affaires, à moins de s’éliminer par manque de volonté de jouer, ou pour manque d’énergie ou de ressources pour le faire.

 

Passer au numérique est plus facile à FAIRE qu’à dire.

C’est un problème qui existe partout dans le monde. Tout le monde est à la recherche d’une solution parce qu’il y aura des impacts sur tant d’autres choses. Les générations de travailleurs de nos jours sont attirées de plus en plus vers des employeurs socioresponsables et les entreprises “irresponsables” se dirigent vers une mort lente. Leurs employés sont déjà habitués aux processus plus dynamiques, agiles et numériques. De plus, ils dérangent et surpassent les organisations qui ne s’adaptent pas. Des exemples de gagnants : Uber, Airbnb et Tesla pour nommer ceux parmi les plus évidents.

 

Soyons francs, la paperasse c’est du travail répétitif.

La répétition, c’est décourageant et cela affecte négativement le moral des employés. Mais lorsque l’entreprise devient dynamique et que l’on veut collaborer numériquement, un nouveau problème se pointe: la plupart de nos partenaires veulent être capables de créer des formulaires, des flux de travail et savoir comment gérer des bases de données numériques, sans l’aide d’un programmeur.

 

Ce qu’il faut faire, c’est une transition naturelle vers un logiciel.

On observe qu’il y a 3 types d’entreprises:

● Ceux qui feront leur transition rapidement vers les processus numériques (proactif).
● Ceux qui le feront lentement, souvent par réaction: covid, influences externes ou internes.
● Ceux qui ne le feront malheureusement jamais.

En plus c’est rentable: nos partenaires ont vu entre 40% et 80% d’améliorations en efficacité, mais même si nous avons à moitié raison, qu’est-ce qu’un gain de 20% peut représenter pour vous? Rions un peu: si notre promesse est trop grande, dites-le nous et nous allons mettre une note dans le dossier de notre directeur marketing. À 3 infractions il sera à la porte!

Nous ne sommes pas une grande société cotée en bourse avec des milliers de clients. Ce logiciel de gestion de formulaires ainsi que la relation avec nos partenaires est notre gagne-pain. C’est notre plan de gagner ce jeu infini.

nSpek, c’est comme l’Excel ou le Word du monde de la création des formulaires, des listes de vérification et tout autre type de capture de données autrement que sur un support papier. Notre équipe vous permet de profiter de toutes les mises à jour dont notre communauté d’utilisateurs de tous les secteurs contribue. Avec une formation et notre accompagnement, vous devenez un expert pendant que la majorité des autres logiciels sur mesure vont devoir être développés à partir de zéro.

 

Pour commencer, vous pouvez demander un appel exploratoire.

Vous ne pouvez pas utiliser nSpek avec n’importe quelle technologie. Étant partenaires de MICROSOFT, nous allons, sans obligation de votre part, vous conseiller gratuitement sur vos prochaines étapes dans votre transformation numérique et découvrir si nous sommes réellement en mesure de vous aider dans la gestion de votre paperasse. Vous allez utiliser nSpek seulement si l’idée de contribuer au bon “karma” de notre planète est importante pour vous.

Citations Elon Musk - Tesla - SpaceX - Paypal - nSpek

 

Un pas à la fois, vous réussirez.

Il est important de noter que nSpek peut être déductible de vos impôts. Demandez à votre comptable.

Tout le monde sait que le temps c’est de l’argent. Le temps passé aux enjeux de la numérisation de votre paperasse c’est un effort perdu à jamais.

Peu importe comment vous le regardez, vous finirez toujours par essayer de vous rattraper dans la paperasse!

Et enfin, jusqu’à présent, personne n’offrait un logiciel de création, gestion et partage de formulaires numériques intelligents qui aide tout le monde – quel que soit votre rôle dans l’entreprise, votre budget ou votre industrie.

 

 

[1] https://www.cbc.ca/news/canada/montreal/quebec-forest-fires-only-getting-worse-researcher-says-1.5638168

http://www.fao.org/state-of-forests/en/#:~:text=Between%202015%20and%202020%2C%20the,per%20year%20in%20the%201990s.

https://www.bbc.com/news/science-environment-48964736

[4] https://environmentallaw.uslegal.com/specific-issues/paper/

Retour au blogue